L’histoire de la céramique vénitienne, de la terre cuite médiévale jusqu’aux ateliers modernes, en passant par la porcelaine du XVIIIème siècle, n’est pas très connue.

Porcelaine – Venus et Amour – Manufacture Cozzi – XVIIIème siècle


En effet si la verrerie de Venise est extrêmement célèbre, on oublie souvent qu’au XVIIIème siècle c’est dans cette ville qu’est née la première fabrique de porcelaine italienne, la deuxième d’Europe, la très fameuse entreprise Vezzi.

Porcelaine – pot pour le thé – Manufacture Cozzi – XVIIIème siècle


C’est dans un palais du Grand Canal, le musée Ca’ Rezzonico, qu’on peut admirer une très rare et très précieuse collection de tasses, chocolatières, théières, sucriers et bibelots de cette époque. On y distinguera aussi les faïences décorées du XVIème siècle:
plats, aiguières, présentoirs, pots d’apothicaire, bassins dont les décors, véritables tableaux, ont été inspirés par les plus grands peintres de l’époque.

Porcelaine – tasse et assiette – Manufacture Cozzi – XVIIIème siècle

Porcelaine – tasse et soucoupe – Manufacture Vezzi – XVIIIème siècle

Porcelaine – assiette avec les armoiries du Doge Ruzzini – Manufacture Vezzi – XVIIIème siècle

Faïence – Assiette sur fond « a berrettino » – XVIème siècle

On peut aussi voir dans le musée Ca’ d’Oro des barbotines et des céramiques avec inscriptions datées du XIIème et faites selon les techniques byzantines. Beaucoup de ces tessons ont été trouvés dans le fond sablonneux de la lagune. On les utilisait comme déchets de fours pour consolider les berges. Encore aujourd’hui, on les aperçoit à marée basse sous les vagues des canaux.
De plus la céramique était utilisée en architecture et en décoration. Exposés aux intempéries, très peu de ces éléments ont survécu. On peut néanmoins, en découvrir des vestiges: portails, créneaux, carreaux, bustes, dans les endroits les plus secrets comme les plus fréquentés, si l’on sait observer.

Faïence – « Alberello istoriato » – XVIème siècle

Faïence – pot – XVIème siècle

Aujourd’hui la tradition de la céramique est maintenue vivante par l’association des Bochaleri. C’est le nom que porte la confrérie des potiers depuis le XIVème siècle. L’association a son siège dans le quartier de Castello et offre des cours d’apprentissage pour petits et grands. On peut aussi y acheter de belles pièces produites sur place.
Maria Grazia Gagliardi
BestVeniceGuides
mgrgagliardi@gmail.com