Une vénitienne Grande-duchesse: Bianca Cappello

Juil 16, 2018 | architettura, Arts, curiosités et traditions vénitiennes, femmes, histoire, palais, personnages illustres | 0 commentaires

Je passe presque tous les jours devant le palais de la Renaissance Trevisan-Cappello, près du rio della Canonica et de la basilique Saint-Marc. Il a toujours suscité ma curiosité. D’autant plus que je lis que dans l’histoire de la famille il y a eu un crime: la mort en l’espace de quelques heures, le 20 Octobre 1587, du grand-duc de Toscane, François Ier de Médicis, et de sa femme, la vénitienne Bianca Cappello. La version officielle parlait de paludisme contracté dans la villa de Poggio à Caiano, mais récemment le test ADN a montré qu’ils ont été empoisonnés à l’arsenic.

Mais, je me demande souvent , pourquoi une tête couronnée décide d’ épouser une simple noble et en plus sans le sou?

Alessandro Allori, Portrait de Bianca Cappello, 1572, Gallerie degli Uffizi, Florence

Alessandro Allori, Portrait de Bianca Cappello, 1572, Gallerie degli Uffizi, Florence

Cette branche de la famille Cappello était déchue. Par conséquent, Bianca n’est pas éduquée au monastère, comme les jeunes filles de haut rang, mais chez elle, entourée de domestiques, avec un profit sur le plan culturel que nous pouvons bien imaginer. Mais certaines choses sont une leçon de vie sans pareil et Bianca écoute; en plus elle est belle, très belle et commence à affiner l’art de la séduction en habillant ses poupées et en se maquillant secrètement.

Un jeune Toscan, Pietro Bonaventuri, fréquente la maison de Bianca; ils se voient, ils se connaissent, ils tombent amoureux. Elle n’a que quinze ans et un caractère agité; d’où la fuite des deux amants à Florence, où ils se marient en décembre 1563.

L’histoire se terminerait par les ragots inévitables, des rues vénitiennes, dirons-nous aujourd’hui si à Florence, le fils du grand-duc François de’ Médicis n’avait pas vu Bianca. Ce qui devair être une aventure de jeunesse, se transforme en une relation alimentée par l’intérêt commun pour les sciences occultes et magiques: pendant des heures les deux s’enferment dans le laboratoire alchimique, à la recherche de la pierre philosophale et de la fontaine de jouvence.

Le palais que François I fit construire pour Bianca Cappello, faisant la restauration d'un vieux édifice du début du XVème siècle, près de la résidence ducale du Palais Pitti

Le palais que François I fit construire pour Bianca Cappello, faisant la restauration d’un vieux édifice du début du XVème siècle, près de la résidence ducale du Palais Pitti

Et le mari? Malgré il joue le rôle de cocu qui ne voit pas et n’entend pas, Francesco pense bien de le tuer en 1572, on ne sait jamais.

Il y a des jonctions dans la vie, où le destin ouvre des tendances vertueuses; c’est ce qui arrive à Blanca. En 1574, Francesco est devenu grand-duc de Toscane, la marié et de cette façon la pauvre noble dame destinée au monastère ou à un mariage de troisième ordre, devient Grande-Duchesse.

Du point de vue politique, Bianca est une nullité: tous ses intérêts sont pour la vie de la cour et les intrigues. Cependant elle protège l’art: Titien lui fait le portrait, Tasso lui consacre des poèmes. Elle se révèle très bonne à arranger les mariages princiers, ainsi qu’à faire fructifier ses revenus considérables, et en même temps à acheter et a offrir à sa famille le palais de la Renaissance dont je vous parlais auparavant .

Palais Cappello Trevisan, Venise, derrière Piace Saint Marc donnant sur le Rio della Canonica

Palais Cappello Trevisan, Venise, derrière Piace Saint Marc donnant sur le Rio della Canonica

Alors tout va bien, tout va pour le mieux? Non, quelques années plus tard, les deux meurent en quelques heures; des analyses toxicologiques récentes ont confirmé ce que nous avons toujours soupçonné, à l’origine de l’événement tragique il y avait le poison qui leur avait été donné par le frère de François, le cardinal Ferdinand de Médicis, qui bientôt renonce à la pourpre, devient grand-duc, s’épouse et engendre Cosimo, assurant ainsi la fortune de la dynastie.

Calle Bianca Cappello, Venise

Calle Bianca Cappello, Venise

C’est la politique ou, comme on disait à l‘époque, la raison d’État …

Federica Gullino
BestVeniceGuides
federica.gullino@gmail.com