Tourisme responsable ou être responsable de Venise. Les chemins de traverse de la Cité des Doges.

Je pense qu’il est encore possible de découvrir de sentir et d’aimer Venise tout en la respectant, bien loin des hordes des touristes qui la zappe, il est oui possible d’aller contre courant tel les poissons de la lagune, il suffit d’être accompagné par un guide officiel et local et j’insiste sur le mot local….en lire plus

lire plus

Le papier Ebrû, suspendu entre l’eau et le ciel

Ebrû est une technique de papier peint dont le nom est dérivé d’un terme turc et perse signifiant « nuage ». Alberto Valese, à Venise, est le seul artiste non turc à produire Ebrû et à être reconnu en Turquie comme un maître. Alberto réalise des feuilles de papier marbré uniques qui reproduisent la nature changeante des eaux de la lagune et des marbres byzantins de Venise. Il continue à les produire utilisant les méthodes artisanales apprises sur le terrain.

lire plus

Deuxième partie: Les Carmes Déchaux à Venise et leur jardin

Dès le début de leur installation à Venise, à la place qu’ils occupent toujours, les frères Carmes DÉCHAUX disposaient d’un beau jardin ; aujourd’hui encore, cette zone est un unicum précieux dans ma ville grâce à la quantité d’herbes médicinales qui y sont cultivées, mais aussi d’un point de vue conceptuel, symbolique, allégorique et «mystique».

lire plus

Présences de Mariano Fortuny y Madrazo à Venise (à savoir) « le but de ma vie est l’art »

Mariano Fortuny était une personne polyvalente et entreprenante aux multiples facettes, avec une culture vaste et éclectique. Il était dessinateur, styliste et créateur, il photographiait avec un œil expert et il créait des lampes, des tissus et des vêtements. Il a vécu plusieurs dizaines d’années de sa vie à Venise, au Palazzo Pesaro degli Orfei, et il a acheté pour sa fabrique le site d’un ancien couvent avec un jardin à la Giudecca en le faisant revivre.

lire plus

L’ecroulement de la Libreria Marciana sur la Place Saint Marc: La Sérénissime République de Venise et l’architecture à « l’antica »

Une catastrophe se passa à Venise, sur la place Saint Marc, le 18 décembre 1545: la voûte en construction pour la nouvelle Bibliothèque Marciana s’écroula ruineusement. Cela fut un rude coup pour l’architecte Jacopo Sansovino, qui était arrivé à Venise avec l’ambition d’y introduire la grandeur de l’architecture de la Rome ancienne.

lire plus

La céramique vénitienne

Si l’artisanat artistique du verre de Murano est en général assez connu, la céramique vénitienne est méconnue de la plupart des visiteurs à Venise. On peut voir une de plus belles collections, entre autre des pièces de l’entreprise Vezzi, dans un palais du XVIII siècle, la Ca’ Rezzonico, mais aussi remonter aux origines des céramiques faites avec les techniques byzantines, dans le musée de la Ca’ d’Oro. Grâce à Maria Grazia, une de nos Bestveniceguides, vous pourrez découvrir non seulement les deux splendides palais, mais aussi des très belles pièces d’un des plus anciens artisanats artistiques de Venise.

lire plus

Le jardin Contarini Dal Zaffo

Le grand jardin fait référence à une branche de la famille Contarini, l’une des familles les plus anciennes de Venise et la seule à avoir eu huit Doges pour représenter la ville.
Au cours des cinq siècles de son histoire, le jardin a changé plusieurs fois et montre aujourd’hui encore les traces de son long passé mais, en même temps, dans ses grands espaces, la richesse de multiples plantes et fleurs du présent.

lire plus

La Pietà aujourd’hui comme autrefois

La Pietà est une institution vraiment passionnante depuis sa création, à une époque lointaine en 1346, lorsque les jeunes enfants, au début uniquement des familles pauvres, ont été abandonnés dans les rues de Venise, ville qui, comme tant d’autres, a souffert de ce fléau.
Mais elle est également passionnante pour ses extraordinaires évolutions, musicales et non musicales, liées tant à la générosité privée que publique et aux compétences mises en valeur parmi ses “jeunes filles“ au fil des siècles, grâce à la maîtrise de compositeurs et de musiciens comme Vivaldi, qui leur a dédié presque quarante ans de sa vie.

lire plus

Ca’ Zenobio et le Collège arménien de Venise

L’histoire d’un palais vénitien et de la communauté arménienne présente pendant des siècles à Venise: entre un jardin caché et un salon de bal décoré avec des miroirs, des stucs, des fresques, la visite du palais est un point de départ pour un itinéraire insolite à la recherche des traces arméniennes dans Venise.
L’histoire d’un palais vénitien et de la communauté arménienne présente pendant des siècles à Venise: entre un jardin caché et un salon de bal décoré avec des miroirs, des stucs, des fresques, la visite du palais est un point de départ pour un itinéraire insolite à la recherche des traces arméniennes dans Venise.

lire plus

Venise comme je l’aime

Une ville d’eau, mais sans eau: Venise résolut le problème de l’eau potable recueillant et filtrant l’eau de pluie. Et avec l’occasion on créa des oeuvres d’art: les belles margelles de puit en marbre, en pierre d’Istrie et même en bronze décorent les campi et les cours de la ville depuis des siècles et encore aujourd’hui elles font partie de la vie quotidienne.

lire plus

Pourquoi venir à Venise en famille?

Avez-vous finalement programmé le voyage à Venise, dont vous rêviez depuis votre engagement? Bien sûr, maintenant, avec les mômes, il faut oublier le romantisme, la balade en gondole sous le pont des Soupirs, les dîners intimes aux chandelles…Mais ce n’est pas vrai! Voilà 5 bonnes raisons pour venir à Venise avec des enfants!

lire plus

Recent Comments

    Translations: enEnglish deDeutsch itItaliano ruРусский esEspañol csČeština plpolski roRomână srсрпски