Deuxième partie: Les Carmes Déchaux à Venise et leur jardin

Deuxième partie: Les Carmes Déchaux à Venise et leur jardin

Dès le début de leur installation à Venise, à la place qu’ils occupent toujours, les frères Carmes DÉCHAUX disposaient d’un beau jardin ; aujourd’hui encore, cette zone est un unicum précieux dans ma ville grâce à la quantité d’herbes médicinales qui y sont cultivées, mais aussi d’un point de vue conceptuel, symbolique, allégorique et «mystique».

La Pietà aujourd’hui comme autrefois

La Pietà aujourd’hui comme autrefois

La Pietà est une institution vraiment passionnante depuis sa création, à une époque lointaine en 1346, lorsque les jeunes enfants, au début uniquement des familles pauvres, ont été abandonnés dans les rues de Venise, ville qui, comme tant d’autres, a souffert de ce fléau.
Mais elle est également passionnante pour ses extraordinaires évolutions, musicales et non musicales, liées tant à la générosité privée que publique et aux compétences mises en valeur parmi ses “jeunes filles“ au fil des siècles, grâce à la maîtrise de compositeurs et de musiciens comme Vivaldi, qui leur a dédié presque quarante ans de sa vie.

« Et si la beauté pouvait changer le monde » Dostoïevski : Commençons par Venise

« Et si la beauté pouvait changer le monde » Dostoïevski : Commençons par Venise

Les jardins cachés de Venise nous invitent à la découverte de la beauté; ceux des couvents et des monastères du centre historique et de la Giudecca, les potagers « des simples », nous parlent de l’attention à la santé et au soin des malades avec les herbes officinales. Un itinéraire insolite pour les visiteurs plus curieux et amoureux de la nature.