Tourisme responsable ou être responsable de Venise. Les chemins de traverse de la Cité des Doges.

Tourisme responsable ou être responsable de Venise. Les chemins de traverse de la Cité des Doges.

Je pense qu’il est encore possible de découvrir de sentir et d’aimer Venise tout en la respectant, bien loin des hordes des touristes qui la zappe, il est oui possible d’aller contre courant tel les poissons de la lagune, il suffit d’être accompagné par un guide officiel et local et j’insiste sur le mot local….en lire plus

Le papier Ebrû, suspendu entre l’eau et le ciel

Le papier Ebrû, suspendu entre l’eau et le ciel

Ebrû est une technique de papier peint dont le nom est dérivé d’un terme turc et perse signifiant « nuage ». Alberto Valese, à Venise, est le seul artiste non turc à produire Ebrû et à être reconnu en Turquie comme un maître. Alberto réalise des feuilles de papier marbré uniques qui reproduisent la nature changeante des eaux de la lagune et des marbres byzantins de Venise. Il continue à les produire utilisant les méthodes artisanales apprises sur le terrain.

La Pietà aujourd’hui comme autrefois

La Pietà aujourd’hui comme autrefois

La Pietà est une institution vraiment passionnante depuis sa création, à une époque lointaine en 1346, lorsque les jeunes enfants, au début uniquement des familles pauvres, ont été abandonnés dans les rues de Venise, ville qui, comme tant d’autres, a souffert de ce fléau.
Mais elle est également passionnante pour ses extraordinaires évolutions, musicales et non musicales, liées tant à la générosité privée que publique et aux compétences mises en valeur parmi ses “jeunes filles“ au fil des siècles, grâce à la maîtrise de compositeurs et de musiciens comme Vivaldi, qui leur a dédié presque quarante ans de sa vie.

« Et si la beauté pouvait changer le monde » Dostoïevski : Commençons par Venise

« Et si la beauté pouvait changer le monde » Dostoïevski : Commençons par Venise

Les jardins cachés de Venise nous invitent à la découverte de la beauté; ceux des couvents et des monastères du centre historique et de la Giudecca, les potagers « des simples », nous parlent de l’attention à la santé et au soin des malades avec les herbes officinales. Un itinéraire insolite pour les visiteurs plus curieux et amoureux de la nature.