Paola Salvato

Paola Salvato
Langue: Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien
: +39 3478312730
Guide conférencier: Venise (2012)
Altra abilitazione: Accompagnateur touristique

“Garde toujours Ithaque présente à ton esprit./ Y parvenir est ta destination finale./ Mais ne te hâte surtout pas dans ton voyage./ Mieux vaut le prolonger pendant des années;/ et n’aborder dans l’île que dans ta vieillesse,/ riche de ce que tu auras gagné en chemin,/ sans attendre d’Ithaque aucun autre bienfait./ Ithaque t’a offert ce beau voyage./ Sans elle, tu n’aurais pas pris la route” (Ithaque, Konstantin Kavafis, Ithaque)

Venise sur la pointe des pieds. Il y a quelques temps, j’ai trouvé une jolie photo d’une petite fille sur la pointe des pieds au bord d’un énorme puits. Sur la surface vibrante de l’eau, les lumières et les couleurs se réfléchissent, mais on peut bien imaginer que c’est en dessous de la surface que d’autres merveilles se cachent. Je vis Venise comme cette jeune fille, et c’est dans la même manière que j’aime la faire découvrir à ceux qui décident de participer à une visite guidée avec moi. Il y a l’enthousiasme et la curiosité. Il y a les pieds pour marcher et pour ne pas faire trop de bruit, passer dans les calli les plus étroites et porter du respect envers les autres, surtout les vénitiens qui vivent ici. Il y a l’eau et les surfaces vibrantes des palais, où des lumières toujours changeantes se réfléchissent. Et finalement… il suffit de souffler un petit peu… tout change et derrière la surface on découvre les visages, les histoires, les navires, les marchandises, l’art, le récit et le mythe de Venise.

Ma Formation

Je m’appelle Paola Salvato, je viens de la terre ferme, plus précisément de la Riviera de la Brenta, mais depuis quelques années j’habite à Venise, où j’ai choisi de vivre. Pendant et après les études à l’Université de Padou, où j’ai terminé ma maitrise en Langues et Littératures étrangères en 2007, j’ai voyagé et vécu en Europe animée par la curiosité, mais aussi  par un spleen romantique: France, Autriche, Allemagne, ensuite la Grèce et la Norvège où j’ai travaillé pendant trois ans comme guide conférencière pour les touristes abordés au port de Geiranger. C’est l’eau du fiord qui m’a portée à suivre les routes des marchands vénitiens qui achetaient en Norvège le baccalà (morue séchée) et à faire un voyage au rebours jusqu’à la lagune de Venise. Et ici je me suis installée. L’eau de la lagune et les merveilles de cette ville ont su calmer mon inquiétude vagabonde. Je continue à voyager, mais c’est ici, à Venise que je veux rentrer.

Ce que je vous suggère

Venise, un itinéraire de parfums et saveurs.

Venise, construite sur des îlots entre les marais et les canaux, sans avoir à disposition aucune grande surface agricole, mais toujours en relation avec l’eau qui l’entoure, a su tirer parti au maximum de son territoir liquide en profitant du sel, du poisson, du gibier et en cultivant toute petite surface de terre disponible  où ont  poussé  vignobles, herbiers et jardins potagers. Mais Venise a surtout su laisser  germer son espace liquide en traçant des routes commerciales qui de la lagune l’ont porté vers la mer et, en remontant les rivières et les canaux, vers la terre ferme. Le long de ces routes, de la Méditerranée et de l’Orient voyageaient les produits le plus précieux et raffinés: épices, sucre, poivre, café.  Avec cet itinéraire on veut chercher à suivre ces produits tout au long des calli qui portent des noms éloquents et dans les lieux qui gardent encore l’histoire et les parfums d’orient. Cet itinéraire comprend la visite du Palais Mocenigo – Musée du Parfum et il se déroule ensuite en direction de Rialto avec la visite d’un épicier et du marché. On terminera la promenade avec un bon verre de vin et un typique cicchetto vénitien.

Itinéraire de la Brenta – Villas, eau, jardins et gens de la terre ferme vénitienne.

La Riviera de la Brenta, située entre Venise et Padou, offre une combinaison fascinante d’histoire, culture, art et nature. Le naviglio, ancienne branche du fleuve dévié par les vénitiens, représente l’axe le long duquel les activités économiques, sociales et culturelles de la région se sont développées pendant des siècles. Les nombreuses villas faisant face à l’eau sont le résultat des investissements faits par les grandes familles de la noblesse vénitienne, à la fois résidences estivales, centres de production agricole et surtout lieux de plaisir et détente. La présence des villas donne un caractère imposant à la Riviera, qui, bien qu’urbanisée et parfois bondée, garde, pour certains trajets, un aspect bucolique grâce à la richesse de la flore et à au rythme lent de l’eau dont on peut profiter surtout si on choisit de se déplacer sur un petit bateau. La visite guidée vous permettra d’ajouter au plaisir des yeux les histoires, les anecdotes et les secrets de la Riviera.