Peinture et sculpture entre sacré et profane

 

Santa Maria Gloriosa dei Frari et la Scuola Grande di San Rocco: peinture et sculpture entre sacré et profane

 

Dans le “sestiere” de San Polo, loin des flux touristiques, un ensemble monumental, d’une beauté incomparable, nous révélera des chefs-d’oeuvre de peinture et de sculpture. La grande église gothique de Santa Maria Gloriosa, plus connue comme l’église des “Frari”, surprend par sa richesse et sa singularité: le précieux choeur en bois du XV siècle sépare encore aujourd’hui la nef du maître-autel d’où s’élève l’Assomption du Titien. La très moderne sculpture du Saint Jean Baptiste de Donatello, les toiles de maitres, les monuments funéraires de « condottieri », de doges et d’artistes, tels que Titien et Canova, le tombeau de Claudio Monteverdi, l’or et la lumière du triptyque de Giovanni Bellini, font de cette église un véritable trésor d’art et d’histoire.

Derrière le chevet de l’église, la façade Renaissance et polychrome de la Scuola di San Rocco dissimule le chef d’oeuvre du Tintoret: un cycle complet de toiles aux sujets bibliques, peintes dans la deuxième moitié du XVI siècle par l’artiste vénitien pour la confrérie toujours active. Dans la Salle “dell’Albergo”, la représentation dramatique et visionnaire de la Crucifixion sera pour nous un moment d’émotion intense.