Venise comme je l’aime

Venise comme je l’aime

Une ville d’eau, mais sans eau: Venise résolut le problème de l’eau potable recueillant et filtrant l’eau de pluie. Et avec l’occasion on créa des oeuvres d’art: les belles margelles de puit en marbre, en pierre d’Istrie et même en bronze décorent les campi et les cours de la ville depuis des siècles et encore aujourd’hui elles font partie de la vie quotidienne.

« E si la beauté pouvait changer le monde » Dostoïevski :  Commençons par Venise

« E si la beauté pouvait changer le monde » Dostoïevski :  Commençons par Venise

Venise, ville d’eau et de pierre, nous surprend encore plus avec ses superbes jardins botaniques cachés, où l’on cultivait des plantes rares provenant de terres lointaines. Un autre itinéraire proposé par les #bestveniceguides dédié aux jardins de Venise pour découvrir encore toutes les variétés de ces surprenants espaces verts: des parterres géométriques de fleurs et de plantes de tradition italienne au jardin romantique à l’anglaise, où la nature semble se manifester librement.