Giulia Ciatara
Article de Giulia Ciatara

A la découverte du Lido de Venise

San Nicolò au Lido
San Nicolò au Lido de Venise

Le Lido de Venise est une langue de terre, une ile étroite et longue, qui sépare la mer Adriatique de la lagune de Venise. En y arrivant, jusqu’à 1850, on voyait la petite église de Santa Maria Elisabetta, l’église de San Nicolò du coté Sud, et un petit village du coté Nord, le village de Malamocco. Pour le reste, une ile sauvage : des plages, de la végétation, des champs d’artichauts, des petites maisons paysannes, mais pas plus. On aurait pas imaginé que 50 ans plus tard, l’ile serait devenue la célèbre station balnéaire de luxe qu’on découvre dans le film «Mort à Venise» de Luchino Visconti, et «Il était une fois l’Amérique» de Martin Scorsese. Dans ces deux films, on voit les deux hôtels qui sont le symbole du tourisme d’élite qu’on accueillait au Lido au débout de 1900, l’hôtel «Des Bains», et l’hôtel «Excelsior» où encore aujourd’hui logent les stars du cinéma à l’occasion du célèbre Festival qui se déroule chaque année à la fin de l’été.

Hotel des Bains, Lido de Venise
Hotel des Bains, Lido de Venise
Hotel Excelsior, Lido de Venise
Hotel Excelsior, Lido de Venise
« Villa Bianca » au bord de la lagune, coté
« Villa Bianca » au bord de la lagune

Mais ils n’étaient pas les seuls, il y en avait plusieurs qui maintenant ont été transformés en appartements, ou qui se montrent encore dans toute leur beauté, comme l’hôtel «Ausonia e Hungaria» dans le Gran Viale, la rue qui va de l’embarcadère à la plage. Comme le dit bien son nom, l’hôtel accueillait la noblesse qui venait de l’est de l’Europe, et surtout de l’Hongrie, tant est si bien que le menu du restaurant était écrit en italien, en français, et en hongrois; et on pouvait manger du goulasch!

Hotel
Hotel « Ausonia e Hungaria », Gran Viale

La façade de l’hôtel est entièrement recouverte par de carreaux en faïence colorée, qui donnent mouvement et légèreté au bâtiment et le décorent avec des chérubins, des guirlandes, et des femmes qui représentent Venise, l’Hongrie et les produits de la terre.

Hotel
Hotel « Ausonia e Hungaria », Gran Viale, détail

Comment peut on les admirer? Il suffit d’arriver au Lido en vaporetto et se balader dans le Gran Viale, en découvrant par la même occasion des villas art déco, disséminées dans le centre de l’ile. Construites surtout avant la première guerre mondiale, on les découvre encore, parfois un peux cachées par des bâtiments modernes, parfois renouvelées. Mais ce qui était la caractéristique de l’art déco au Lido, c’est-à-dire la décoration exprimées par les détails, est encore bien visible. Les décorations rondes en pierre, les «patere», sur les murs, les arcades des fenêtres en pierre, en terre cuite ou en bois, les fresques, mais surtout les décorations en fer forgé des balcons, et des grilles; des rubans, des animaux, ou une très belle fleur au centre de la grille, comme on peut voir à l’entrée de la Villa Regina, à la fin du Gran Viale.

Détail de la grille de
Détail de la grille de « Villa Regina », Gran Viale

Mais pour mieux visiter l’ile et sa nature, louez un vélo, baladez vous dans les ruelles autour di Gran Viale pour admirer les villas, et parcourez le bord de mer où, pendant l’été, vous pouvez vous arrêter pour un apéro sur la plage, en admirant le style éclectique/moresque de l’Hôtel Excelsior.

Apéro à la plage
Apéro à la plage

Pour en savoir plus ou pour créer un parcours sur mesure, contactez-moi par email: giulia.ciatara@gmail.com

Giulia Ciatara
BestVeniceGuides