Les pavements vénitiens, comme des tapis de marbre coloré

Les pavements vénitiens, comme des tapis de marbre coloré

Colorés et raffinés, les dessins des anciens pavements vénitiens ressemblent à de riches tapis de marbre où les matériaux et les formes changent selon les époques. Dans les églises autant que dans les palais ces mosaïques splendides continuent à nous surprendre avec leur beauté et variété de couleurs.

Venise, le verre et les lunettes. 2ème Partie

Venise, le verre et les lunettes. 2ème Partie

Après l’invention vénitienne des lunettes, comment la forme, la portabilité et la couleur ont-elles changé au cours des siècles ? Quels ont été les développements de la connaissance optique et quand les lunettes ont-elles cessé d’être liées uniquement aux savants et sont-elles également devenues des objets gracieux et rococos des messieurs et des dames de la bonne société ?

La Fête de ‘La Salute’

La Fête de ‘La Salute’

La basilique de Santa Maria della Salute (la Vierge de la Santé), bâtie au XVIIème siècle dans le quartier de Dorsoduro en signe de remerciement à la Vierge Marie pour son intercession en faveur de Venise à l’occasion de la fin de la peste de 1630-31, a donné naissance à une des plus importantes fêtes religieuses de la ville, une opportunité spéciale pour découvrir une Venise différente.

Armonies célestes: Les instruments de musique dans la peinture vénitienne exposée actuellement aux Gallerie dell’Accademia de Venise

Armonies célestes: Les instruments de musique dans la peinture vénitienne exposée actuellement aux Gallerie dell’Accademia de Venise

La musique est ancienne presque autant que l’apparition de femmes et d’hommes sur la terre, mais c’est seulement à partir du Moyen Âge que les peintures nous suggèrent un Paradis encore plus beau grâce à la musique jouée par des anges musiciens. Aux Gallerie dell’Accademia de Venise, on peut réellement constater que les instruments anciens (dont les peintures sont souvent un témoignage rare) étaient à l’origine uniquement joués par des anges, puis par des frères à l’occasion de processions et de fêtes religieuses, et ensuite aussi par des poètes ou par de simples musiciens.

Le papier Ebrû, suspendu entre l’eau et le ciel

Le papier Ebrû, suspendu entre l’eau et le ciel

Ebrû est une technique de papier peint dont le nom est dérivé d’un terme turc et perse signifiant « nuage ». Alberto Valese, à Venise, est le seul artiste non turc à produire Ebrû et à être reconnu en Turquie comme un maître. Alberto réalise des feuilles de papier marbré uniques qui reproduisent la nature changeante des eaux de la lagune et des marbres byzantins de Venise. Il continue à les produire utilisant les méthodes artisanales apprises sur le terrain.