Deuxième partie: Les Carmes Déchaux à Venise et leur jardin

Deuxième partie: Les Carmes Déchaux à Venise et leur jardin

Dès le début de leur installation à Venise, à la place qu’ils occupent toujours, les frères Carmes DÉCHAUX disposaient d’un beau jardin ; aujourd’hui encore, cette zone est un unicum précieux dans ma ville grâce à la quantité d’herbes médicinales qui y sont cultivées, mais aussi d’un point de vue conceptuel, symbolique, allégorique et «mystique».

Le jardin potager du couvent du Rédempteur

Le jardin potager du couvent du Rédempteur

Le jardin potager du Rédempteur est un lieu de tranquillité, de silence, de beauté et de paix. Il est riche en arbres d’ornement et fruitiers, en espaces verts, en potagers, en fleurs et propose une vue imprenable sur la lagune sud de Venise et sur ses îles.

« E si la beauté pouvait changer le monde » Dostoïevski :  Commençons par Venise

« E si la beauté pouvait changer le monde » Dostoïevski :  Commençons par Venise

Venise, ville d’eau et de pierre, nous surprend encore plus avec ses superbes jardins botaniques cachés, où l’on cultivait des plantes rares provenant de terres lointaines. Un autre itinéraire proposé par les #bestveniceguides dédié aux jardins de Venise pour découvrir encore toutes les variétés de ces surprenants espaces verts: des parterres géométriques de fleurs et de plantes de tradition italienne au jardin romantique à l’anglaise, où la nature semble se manifester librement.

« Et si la beauté pouvait changer le monde » Dostoïevski : Commençons par Venise

« Et si la beauté pouvait changer le monde » Dostoïevski : Commençons par Venise

Les jardins cachés de Venise nous invitent à la découverte de la beauté; ceux des couvents et des monastères du centre historique et de la Giudecca, les potagers « des simples », nous parlent de l’attention à la santé et au soin des malades avec les herbes officinales. Un itinéraire insolite pour les visiteurs plus curieux et amoureux de la nature.