Église et Campo Santi Giovanni et Paolo

Fontego dei Tedeschi, Entrepôt des Allemands

Le Ghetto, le quartier juif

 

Hérétiques et infidèles: différentes confessions et communautés étrangères dans une ville cosmopolite

Sur les traces de la communauté allemande entre Rialto et Santi Giovanni e Paolo : au cœur de Venise, à côté du pont du Rialto et en face du marché, s’élève un magnifique batiment, l’entrepôt des Allemands. Ce fut le siège commercial des marchands transalpins qui, pendant des siècles, ont entretenu des relations économiques, culturelles et amicales avec Venise. Les premiers textes luthériens que les marchands apportèrent d’Allemagne et les sermons de nombreux frères, qui voyaient en Luther la possibilité d’un renouveau spirituel, donnèrent lieu à des débats animés dans la ville, entre les calli et les campi, dans les marchés, dans l’intimité des boutiques ou encore dans des maisons privées. De nombreux Vénitiens prirent part à ces débats. Au cours de cet itinéraire, nous visiterons les endroits les plus fréquentés par les marchands allemands, de l’entrepôt de Rialto à l’imposante basilique dominicaine des Saints Jean et Paul tout en découvrant des témoignages de petits et grands gestes de rébellion contre les dogmes de Rome. Sur demande, il sera également possible de visiter l’église de San Bartolomeo où les marchands de Nuremberg et d’Augusta avaient leurs autels et avec lesquels les catholiques allemands restèrent en étroite relation jusqu’à la chute de la République.

 

Hérétiques allemands au Rialto et infidèles juifs dans le Ghetto

Une visite pour découvrir deux communautés importantes pour l’économie vénitienne, avec lesquelles les Vénitiens devaient  trouver un compromis en matière de croyances religieuses pour entretenir de bonnes relations commerciales. 
Les problèmes avec la communauté allemande surgirent à partir du moment où un grand nombre rejoignit la Réforme Luthérienne. La séparation entre catholiques et protestants conduisit à des guerres sanglantes dans toute l’Europe. Mais Venise su mener une politique d’équilibre qui permit de maintenir des relations à la fois avec les protestants résidants dans la ville et les habitants des pays réformés du nord.

En revanche, les Juifs n’étaient pas considérés   comme  des traîtres de la vraie foi mais comme des « infidèles » . Dès  l’installation des premiers Juifs à Venise, le gouvernement Vénitien promulgua une série de traités et de règles concernant leur résidence dans la ville. Au cours du XVIe siècle, les règles devinrent plus strictes et les Juifs, Levantins, Ponentins et Italiens, furent contraints de se déplacer vers une zone délimitée par une série de canaux, le Ghetto, mis à disposition par le gouvernement. 

Cet itinéraire nous amènera du Rialto, au cœur de la ville, jusqu’au pittoresque Campo del Ghetto dans la zone nord, en traversant le quartier de Cannaregio.

 

En bref…

Fondaco dei Tedeschi, Campo Santi Giovanni e Paolo, Campo dei Gesuiti, L’ancien ghetto

 

Durée du circuit : 2-3 heures ou plus

 

Tarif : à partir de 75 € de l’heure  (+ billets d’entrée)